Arbres en fête 2014

Landivisiau et Saint-Vougay

2014, une expérience d’économie circulaire

Landivisiau et Saint-Vougay étaient de la fête pour la deuxième édition d’Arbres en Fête, au cours de laquelle 1 hectare de peupliers a été planté sur une zone humide. Un véritable modèle d’économie circulaire, car les plants viennent de la pépinière Coat Meur de Landivisiau, ils seront plantés à Saint-Vougay (18 km). Une vingtaine d’années plus tard, ils seront « déroulés » à Guingamp (75 km) et transformés en cagettes et en bourriches pour les légumiers et les ostréiculteurs bretons. Un bilan carbone quasi nul, et donc exemplaire.

Laurence Claisse, Maire de Landivisiau, est très attachée à la préservation des espaces verts de la région. « Chaque arbre enlevé est systématiquement remplacé par des espèces locales provenant d’une pépinière landivisienne », insiste-t-elle. Une attention particulière est également portée à la préservation du parc de Kreach Kelen, répertorié par l’Office National des Forêts.

« Nous avons sur la commune des parcelles en fond de vallée laissées à l’abandon, surtout les plus humides, on peut donc y planter », note Marie-Claire Hénaff, maire de Saint-Vougay, qui siège aussi avec 18 autres maires au Syndicat Mixte de l’Horn, présidé par Jean-Guy Guéguen, maire de Carantec. Tous engagés en faveur de l’environnement.

 

Marie-Claire Hénaff et Laurence Claisse, maires de Saint-Vougay et de Landivisiau

Sous le signe du Peuplier

Le peuplier est un arbre souvent décrié, sous prétexte qu’il se plante en rangs d’oignons bien rectilignes, loin du romantisme des forêts de feuillus traditionnelles. Mais il a deux vertus : il pousse vite – vingt ans en moyenne -, et il est une véritable éponge à nitrates, dont les sols bretons sont souvent saturés.

 

En outre, une fois coupé, il peut se dérouler comme un rouleau de Sopalin, et on en fait une grande consommation sous cette forme en Bretagne (cagette de légumes et bourriche d’huîtres) . Un autre hectare de peupliers a d’ailleurs été planté à Landivisiau l’année suivante, dans la foulée de la COP21.

Un arbre décrié, mais utile

Un concert de l’Ensemble Matheus, créé et dirigé par Jean-Christophe Spinosi, uniquement formé d’instruments en bois, a conclu cette journée en musique par un concert gratuit à Landivisiau. Le célèbre chef d’orchestre, basé à Brest (ça aussi c’est de l’économie circulaire !),

et ses musiciens ont planté plusieurs gingko biloba le long de la salle du Vallon. Il avait programmé dans son très riche répertoire Ombra Mai Fù de Handel : « Jamais l’ombre d’aucun arbre ne fut ni plus chère, ni plus aimable, ni plus douce ! ». Un moment inoubliable.

Jean-Christophe Spinosi et l′Ensemble Matheus

Thierry Dussard et Jacques Failliot d′Arbres en Fête

Jean Christophe Spinosi plantant un arbre avec la maire de Landivisiau

Remerciements

Comme en 2012, nous avons reçu le parrainage de Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt. Des partenaires fondateurs ont également renouvelé leur soutien : Le Télégramme, la CCI de Morlaix, Magasin Vert, BNP Paribas Banque de Bretagne, ainsi que Les Papiers de Presse, auxquels se sont joints cette année Leclerc à Landivisiau avec Yvan Madec, et le Syndicat Mixte de l’Horn (SMH) avec Jean-Guy Guéguen.