Arbres en fête 2012

Morlaix et Plougonven

2012, première édition

Lors de la première édition en 2012, à Morlaix et Plougonven,
11 000 arbres ont été plantés sur 10 ha. Il s’agissait de sanctuariser une zone de captage d’eau, avec chênes, hêtres, châtaigniers, et autres feuillus, qui compte au total 30 ha au lieu-dit Pen Ar Stang.

Un débat littéraire, sur le thème de L’Arbre et la Forêt, avait constitué le volet culturel de cette biennale, dont le coup d’envoi a été un succès. Un homme et une femme, un maire PS et une maire UMP : rien ne pouvait mieux symboliser notre souci d’équilibre et d’harmonie.

Maire de Plougonven entre 2008 et 2014, André Prigent, était aussi président du syndicat des eaux, lorsqu’il s’est engagé auprès d’Arbres en Fête. Son conseil municipal partage son souci du développement durable, et la chaufferie bois est alimentée par les plaquettes bois de la SPIC Coat Montroulez, dont la commune est partie prenante. La poste, la médiathèque, le groupe scolaire, la salle des fêtes, et bien sûr la mairie, seront à l’avenir chauffés de façon économique. « Le point faible dans le Finistère, c’est le manque d’interconnexions entre les captages », confiait André Sergent, le vice-président de la Chambre d’agriculture (Le Télégramme 21.9.2012). Davantage d’intercommunalité, c’est aussi ce que souhaitait André Prigent.

Agnès Le Brun

Un vrai succès auquel Agnès Le Brun, maire de Morlaix depuis 2008, est venue apporter sa part avec éclat. Elle venait de nommer un adjoint chargé du développement durable, Jean-Charles Pouliquen, également en charge de la culture bretonne, témoignant ainsi de son engagement en faveur de l’environnement. La mairie a par ailleurs passé une convention avec l’association Bretagne vivante pour des interventions dans le milieu scolaire. Cette initiative nous incitera à ajouter une partie pédagogique à nos éditions suivantes.

André Prigent, maire de Plougonven, avec des écoliers de CM2

Remerciements

Tout commence en Finistère, c’est bien connu, et dès le départ nous avons reçu l’aide des deux communes organisatrices, mais ce socle n’a jamais représenté l’essentiel du financement. Après avoir obtenu le parrainage symbolique du Ministère de l’Agriculture et de la Forêt, nous nous sommes tournés vers la CCI de Morlaix, qui couvre 96 communes, Magasin Vert, dont la maison-mère est à Landerneau, BNP Paribas Banque de Bretagne, et Le Télégramme. Nous achetons à ce grand quotidien régional breton une double page publiée dans toutes les éditions du Finistère afin de résumer notre action, et de mettre en avant d’autres associations amies, comme Au fil du Queffleuth et de la Penzé, ou encore Bretagne Vivante.